Inciter les usagers à ne pas prendre le métro aux heures de pointe... en les payant

bart_blog.jpg

L'ensemble des grandes métropoles font face au problème de saturation de leurs réseaux de transport en commun. À San Francisco, la pression sur BART, le système de transport en commun de la ville, se fait de plus en plus forte et les conditions de transports des usagers aux heures de pointes se dégradent. Lors de son ouverture en 1972,  BART assurait le transport de 170,000 usagers par semaine. Il reçoit aujourd'hui près de 430,000 par jour. Après avoir réalisé une étude, le service des transports de la ville ont mis à jour le fait que 1,200 personnes changeant leur horaire de transport aurait le même bénéfice qu'ajouter une nouvelle rame de 10 voitures dans le système. De plus, 20% des répondants au sondage mené en parallèle étaient en mesure de modifier l'horaire de leur trajet sans problème.

En attendant que le réseau puisse être amélioré durablement pour faire face à la demande grandissante, la ville a donc pensé une solution à court terme qui utilise la psychologie et la gamification pour résoudre la sur-fréquentation de son réseau de transports en commun BART. Mis au point par une équipe mêlant planeurs urbain et start-up, BART Perks un programme récompensant ses utilisateurs en argent liquide pour les inciter à ne pas fréquenter le réseau aux heures de pointes.

BART Perks fonctionne grâce à la carte de transport Clipper. Celle-ci enregistre l'heure à laquelle les utilisateurs entrent dans la station : ceux-ci reçoivent alors des points pour tous les trajets réalisés et en gagnent davantage s'ils les effectuent pendant les Bonus Hours (entre 6h30 et 7h30, ou entre 8h30 et 9h30). Après avoir gagné 1000 points, les usagers peuvent retirer leur dollar durement gagné ou participer à un tirage au sort pour gagner $100.

Avec un budget de $50 000 par mois avec une capacité de 25 000 participants, BART Perks s'inspire des applications de fitness et du système des miles des compagnies aériennes. Reste à espérer que cela fonctionne...afin que la Mairie de Paris puisse s'inspirer de ce benchmark pour son propre réseau.

On aime : Le côté non-conventionnel de cette solution qui modifie le trajet quotidien en un jeu d'argent

Ça nous inspire : Les incentives positives qui fonctionnent mieux pour motiver les usagers à modifier leur comportement (plutôt que de les pénaliser en facturant plus cher le service).

#transport #ecology #gamification #urbanplanning

En savoir plus

https://bartperks.com/