S'appuyer sur les commerces d'une ville pour améliorer l'accès aux toilettes publiques

nettetoilette.jpg

Qui n'a jamais souffert du peu de disponibilité des toilettes publiques? La meilleure alternative consiste encore aujourd'hui à entrer dans un établissement, se faire passer pour un client et se faufiler jusqu'aux toilettes lorsque le serveur ou la serveuse a le dos tourné. Les villes allemandes ont mis en place le programme "Nette Toilette" (Toilettes Propres) pour résoudre le problème de l'accès aux toilettes publiques. Les villes paient les commerces comme les restaurants, bars, cafés, magasins... pour que ceux-ci laissent libre accès à leurs toilettes aux passants, en échange de 30 à 100€ par mois. Ces commerces affichent ensuite sur leurs devantures ou leurs vitrines un sticker indiquant leur appartenance au réseau de toilettes de la ville.

Ce programme a permis une très forte augmentation du nombre des installations disponibles par habitants sans avoir à fournir un important effort financier. En effet, les toilettes publiques sont un important poste de coût pour les grandes villes : elles coûtent cher à construire, tout autant à entretenir chaque année. À titre d'exemple, le réseau de la ville de Bremen ne lui coûte que 150 000€ par an grâce à ce programme, au lieu de plus d'1 million d'euros pour des toilettes gérées uniquement par la ville.

Plus de 210 villes utilisent ce système en Allemagne; Munich vient de l'adopter fin octobre dernier, ce qui en fait la plus grande aire urbaine du réseau.

On aime : Ce compromis qui profite à tous : à la fois à l'usager, à la ville mais aussi aux commerçants qui bénéficient de davantage de passages dans leurs magasins.

Ça nous inspire : L'optimisation qui est au coeur de l'ensemble de cette initiative : utiliser des objets ou des structures déjà construits pour leur donner une nouvelle utilité, une nouvelle envergure.

#accessibility #local #urbanplanning #humancentered

En savoir plus

http://www.die-nette-toilette.de/