Tester soi-même la teneur en pesticides des aliments que l'on achète

blog_scaneat-1.png

Les Français prêtent davantage attention à la qualité de leur alimentation et sont de plus en plus nombreux à consommer des produits issus de l’agriculture biologique:  89% déclarent consommer bio, au moins occasionnellement, contrairement à seulement 53% en 2003 (chiffres de  l’Agence Bio).  Scan Eat veut accompagner ses utilisateurs dans cette démarche de "mieux manger" et s’inscrit dans les pratiques de consommation éclairée. Il sera bientôt possible d’embarquer ce petit contrôleur lors de ses courses quotidiennes et de tester directement la teneur en pesticides des tomates et concombres de l’étal du supermarché. En effet, l’e-contrôleur de la taille d’une clé USB permet de détecter les pesticides contenus dans les aliments “bruts” tels que les fruits et légumes, mais aussi les différents polluants contenus dans l'eau ou dans l'air. Une innovation qui vient redonner du pouvoir aux consommateurs, de plus en plus méfiants quand aux conditions de production de leurs aliments, tout en incitant les producteurs et les distributeurs à la transparence.

Dans une interview accordée à Paris-Normandie, l’étudiant-ingénieur explique :

« Par exemple, il est possible de retrouver des traces de pesticides jugés dangereux et interdits depuis longtemps en France. L’appareil pourrait les détecter et donner une indication du taux acceptable ou non ».

Encore à l’état de concept, Scan Eat va désormais bénéficier d’aides pour son développement grâce au prix remporté dans le cadre du concours GreenTech, organisé par le Ministère du Développement durable et récompensant les projets innovants à la croisée du numérique et de l’écologie.

On aime : La création d'un nouveau réflexe et d'un nouveau moment pour l'usager. Ça nous inspire : La mise à disposition de l'outil par les distributeurs pour preuve d'engagement.

#foodtech #healthyfood #wellness #ecology

En savoir plus